«

»

Avr 09

Imprimer ceci Article

Oscar, Henri, Nestor, Ernest, D’ARDENNE

 

Le Capitaine-Commandant D’Ardenne devant le Mess Officiers du casernement de temps de paix durant la Mobilisation.

 

 

          Fils de Oscar et de Marie-Jeanne MALEVEZ, Oscar, Henri, Nestor, Ernest D’ARDENNE est né un 29 octobre 1897 à Verviers.

S’engage comme volontaire de carrière le 17/12/1918 au 3è Régiment d’Artillerie.

Nommé Brigadier le 01/04/1919 ;

Devient élève au Centre d’Instruction de Sous-lieutenant d’Artillerie le 20/04/1919 ;

Nommé Maréchal des Logis le 15/09/1919 ;

 »       Adjudant le 15/12/1920 ;

 »       Sous-lieutenant par A.R. n°10505 du 24/12/1921 ;

 »       Lieutenant par A.R. n°19469 du 26/12/1924.

Le Lieutenant Oscar D’Ardenne suit les cours de Téléphoniste-Signaleur par décision ministérielle du 21/02/1927. Il sera ensuite détaché au Service de Protection des Gaz dès le 14/11/1927 en qualité d’Officier-chimiste f.f. au laboratoire semi-industriel du S.P.G.

O. D’Ardenne a prêté serment le 3 janvier 1933 et a été désigné sur sa demande pour intégrer le Régiment de Forteresse de Liège le 26/12/1934.

Le 9 mai 1937, l’inauguration du Fort d’Aubin-Neufchâteau a lieu en présence de nombreuses autorités civiles et militaires. Le Lieutenant D’Ardenne commande la Garnison du Fort (dont la construction débuta en avril 1935) et le restera jusqu’au 21 mai 1940.

Par A.R n°1859 du 26/09/1937, il est nommé Capitaine et passera ensuite dans la subdivision des Capitaine-Commandant par Arrêté ministériel n°16704 du 06/12/1939.

Du 10 au 21 mai 1940, le Cdt D’Ardenne dirigera à merveille sa garnison et ses officiers de tir et tiendra tête 11 jours durant, épuisant la totalité des munitions stockées dans le Fort.

Le Commandant D’Ardenne durant la mobilisation dans sa chambre souterraine

Le 21 mai 1940, à 16h45, alors qu’il sort du Fort dans les décombres de l’entrée principale (B3), il se fait une entorse au genou droit. Commencera alors dès le 22 mai la Captivité, d’abord à l’Oflag IVC de Colditz et ensuite à l’Oflag VIIB d’Eichstätt. Le prisonnier n° 890, Oscar D’Ardenne sera rapatrié car il devenait aveugle le 17/03/1942 par train sanitaire.

Après un séjour à l’hôpital, il rejoindra l’Armée Secrète de Verviers et sera commandant du Groupe 42 qui facilité la Libération de Verviers. Ayant son domicile à Dalhem, il aidera fortement les troupes US qui libérèrent la région en septembre 1944.

Du 23/09/1944 au 02/05/1946, il fait partie du M.D.N – Censure Presse et Radio. Le 02/05/1946, il passe au 22è Rgt d’Artillerie.

 Commissionné :

     –   Major par A.R. du Régent n°3701 le 23/06/1946;

–   Lieutenant-Colonel le 31/05/1950;

Le Colonel D’Ardenne lisant son discours au monument du Fort

Sa carrière touche à sa fin ; en effet, le 01/01/1953, par A.R. n°1399 du 29/12/1952, il cesse de faire partie du cadre Actif. Il est donc versé au cadre des Officiers de Réserve, auquel il fera partie jusqu’au 01/01/1955, date à laquelle il cesse par limite d’âge de faire partie du cadre de Réserve.

La réputation du Fort d’Aubin-Neufchâteau et la vaillante résistance d’Oscar D’Ardenne face à l’ennemi en mai 1940 valu à ce dernier d’être  nommé citoyen d’Honneur des communes d’Aubin-Neufchâteau, Saint-Remy et Dalhem, voisines du Fort. En mai 1970, le Bourgmestre de l’époque FRANSSEN inaugurera la Rue du Colonel D’Ardenne à l’occasion des 30 ans de la Bataille du Fort.

Depuis les années ’30, Oscar D’Ardenne vivait avec son épouse, Jeanne FRANQUET, dans une belle demeure, au n° 38 de la Rue du Général Thys (dans la vieille Ville de Dalhem). Il y décédera le 29 juillet 1968 à 10h00 et sera inhumé dans un caveau familial au cimetière de Verviers.

Le Colonel D’Ardenne lors d’une cérémonie ans les années ’50.

Le caveau familial où est inhumé le Colonel D’Ardenne au cimetière de Verviers.

 

DÉCORATIONS DÉCERNÉES à OSCAR D’ARDENNE

Mdéailles et Décorations reçues par le Oscar D'Ardenne tout au long de sa carrière d'Officier

Médailles et Décorations reçues par Oscar D’Ardenne tout au long de sa carrière d’Officier

Légende des décorations :

1) Commandeur de l’Ordre de la Couronne;
2) Officier de l’Ordre de Léopold;
3) Commandeur de l’Ordre de Léopold II;
4) Croix Militaire de 2è Classe;
5) Croix de Guerre 1940-1945 avec palme;
6) Médaille commémmorative de la Guerre
      1940-1945 avec barette « Liège 1940 »;
7) Officier de l’Ordre de Léopold II;
8) Médaille du Prisonnier de Guerre 1940-1945;
9) Médaille de la Résistance 1940-1945;
10) Médaille commémmorative du 25è anniversaire
       de la Défense des forts de Liège.

 T. Herens, Conservateur du Musée

Lien Permanent pour cet article : http://fort-aubin-neufchateau.be/fr/2013/04/oscar-henri-nestor-ernest-dardenne/