«

Avr 22

Imprimer ceci Article

Décès du Soldat-Milicien Victor ROYEN

Nous avons appris avec une immense tristesse ce 21 avril 2017 le décès de notre dernier Ancien combattant, Victor ROYEN, survenu ce jour.

Né le 23/11/1917 à Aubel, à l’instar de ses frères, Victor était désireux de rejoindre un Régiment de Ligne pour suivre son instruction militaire.

Entretemps, les nouveaux forts ont été construits et de nouveaux effectifs ont du être rassemblés. C’est donc à Battice que Victor demandera à être affecté mais recevra une convocation pour rejoindre les rangs de la Batterie d’Aubin-Neufchâteau, date à laquelle il y arrivera le 25 février 1937 sous le matricule 290/4952.

D’abord affecté à la coupole du B1 en tant que tireur, le Soldat-milicien Royen ira également tirer au fusil-mitrailleur dans une cloche de défense des glacis avant de revenir à sa coupole remplacer des jeunes recrues de la Classe 40 qui n’avaient pas eu le temps d’être formés correctement au maniement de la coupole.

Subissant donc les intenses bombardements dans la chambre à canons avec 4 autres soldats, Victor ne se plaindra jamais d’avoir eu peur, l’insouciance du jeune âge sans doute mais aussi la ferme volonté d’en découdre avec les Allemands bien présente.

Le 25 avril 2015, Victor Royen a été élevé au nom de notre Amicale au rang de « Lieutenant d’Honneur du Fort d’Aubin-Neufchâteau » et a reçu un modeste diplôme dont il fut très fier.

Remise du diplôme de Lieutenant d’Honneur

Gardant une excellente mémoire, allant même jusqu’à citer ses compagnons de chambrées de l’époque et nous raconter de nombreuses anecdotes jusqu’à citer son matricule sans aucune hésitation, c’était un réel plaisir de le rencontrer.

« À refaire, je le refais », disait-il toujours parlant de son service militaire à Neufchâteau. Autant dire qu’il y a passé de bons moments avant la déclaration de guerre.

Faisant son devoir comme tant d’autres jetés dans cette bataille inégale, Victor sortira du Fort avec ses compagnons d’armes le mardi 21 mai 1940, après 11 jours de combats acharnés et partira vers la Captivité.

Victor sachant parler le « platte », cela lui permit de rentrer de Captivité en 1941 et s’occuper de tâches diverses dans une ferme puis dans une laiterie jusqu’à la fin de la guerre.

Victor Royen coulait des jours heureux à la maison de Beloeil (Henri-Chapelle) avec son épouse, qui quitta les siens le 20/03/2017, faisait partie des derniers vétéran de notre Garnison et était le dernier ancien du Fort connu.

Victor Royen lors de son 99è anniversaire le 23/11/2016.

Ses obsèques, suivies de l’inhumation au cimetière d’Henri-Chapelle, auront lieu le mardi 25 avril à 10h00.

Nous adressons nos plus vives condoléances à la famille de Victor Royen pour cette douloureuse épreuve et l’assurons que sa mémoire sera perpétuée au Fort au travers de ses anecdotes lors de son parcours militaire.

Adieu Victor…Là-haut, une place t’attend auprès de tes nombreux compagnons d’armes d’Aubin-Neufchâteau pour une repos que vous avez tous bien mérité !

R.I.P.

 

Lien Permanent pour cet article : http://fort-aubin-neufchateau.be/fr/2017/04/deces-du-soldat-milicien-victor-royen/