Dimanche 12 Mai 1940

DIMANCHE 12 MAI 1940.

01H15             Tir de MI venant des dessus de C1.

                        B1 exécute tirs en série sur cet endroit.

 01H30             BO signale nid de MI dans ruines des baraquements et dans le cimetière vers la morgue et peut-être dans celle-ci.

                        C1 signale une Mi sur le glacis. Fort ouvre le feu sur ces endroits.

NV5 signale qu’épuisé il a sorti son drapeau blanc à la tombée de la nuit et que depuis il ne voit plus personne.

 4H02             Demandé à Battice (HJG) de tirer sur ruines des baraquements (x 250050 J)

                        J = 156800 : 2° 235.

04H44             Tir de Battice très bon à reprendre plus tard à la demande de Neufchâteau.

                        Situation du fort transmise à Evegnée pour faire suivre au Colonel.

 05H36             Tir d’interdiction sur obstruction du château Jacob et au carrefour de Fouron-st-Martin

Ordre aux mortiers de tirer 50 coups par objectif.

                        Tir de 75mm sur véhicules à la demande des observateurs.

6H12             Rappel par HQL des instructions relatives à la protection des communications contre tentatives ennemies d’écoute.

Ordre aux mortiers de tirer 50 coups sur obstructions avant Val Dieu     Le tir sur les véhicules à 05H36 ( colonne de camions) à fait un but, un camion est renversé, embouteillage, la cadence de tir 3 est remplacée par tir rapide.

                        Mitrailleuses ennemies silencieuses pour l’instant.

07H55             C3 signale colonne de cyclistes se dirigeant vers Warsage, abords bois de Winnerotte.

Ordre à B1 de tirer avec fauchage et aux mortiers de tirer sur le carrefour de La Heydt.

Cyclistes en déroute rebroussent chemin et passent aux trois cheminées où ils subissent le feu des MI du B1 et des 47mm du C3.

                        Cyclistes reviennent alors vers La Heydt .

Ordre aux mortiers de tirer 25 coups en tir rapide sur le carrefour de La Heydt.

 08H25             Demande à Barchon (HJJ) d’effectuer tir d’interdiction sur objectif x 2499050 –y-158175-z-211.

 08H45             100 cavaliers se dirigeant vers Bombaye (route Warsage-Bombaye).

Ordre à officier de tir : 25 coups de 75 à l’entrée de Bombaye dans la partie de la route boisée de sapins.

 08H56             Colonne motocyclistes et camions passent à 3 cheminées vers Warsage.

                        Tir du 47mm du bloc C3 à vue directe et 25 coups du mortier nord.

Camions et motos rebroussent chemin et retournent vers Aubel , sont sous le feu des MI et 47mm. Un camion brûle.

                        Dornier survole le fort à basse altitude.

 09H04             Cloche B3 demande tir immédiat sur infanterie qui rampe vers le fossé du glacis E-S.

                        Tir de 25 coups de mortier.

Message du major demandant d’envoyer patrouille dans les environs du fort pour étudier situation.

                        Répondons que fort déjà encerclé.

Avion survole le fort , le bois, et à très basse altitude la gare de Warsage. BO tire dessus.

Avion venant de Warsage survole le fort et disparaît vers Bombaye (BO).

                        Eben également survolé par avions.

 09H18             Demande à Battice d’exécuter i 781 car problèmes d’inclinaisons suite aux dégats des coupoles.

 09H24             Tentative d’assaut contre NV5 . Les mortiers tirent 50 coups.

                        NV5 supplie de ne plus tirer car il a aboré le drapeau blanc étant épuisé.

 09H33             Forts rassemblements de cavaliers dans Bombaye.

                        Ordre a officier de tir d’exécuter tir de harcèlement sur Bombaye.

Impossible avec B1 car canon ne rentre plus en batterie, réparation d’urgence.

Tubes ne peuvent tirer que faibles charges pour rentrée en batterie.

Battice signale que le tir demandé en i 781 est à limite de portée, essayer car ordre vient du colonel.

 Mdl. Idon, spécialiste en matériel ne se souvient pas de l’incident à la B1.

 09H38             Demande de tir à Battice sur Bombaye rempli de cavaliers qui se renforcent.

                        Même demande à Evegnée.

 09H47             Infanterie arrive en rampant des 3 cheminées vers fossés.

                        Ordre aux mortiers d’ouvrir le feu.

BO signale batterie ennemie tirant en progressif sur B1, calibre voisin de 150mm.

 09H56             Evegnée demande pour le major notre situation, demande également si nous avons tiré sur Barchon et sur « aux communes ».  Réponse négative.

 11H07             C3 signale mouvements dans cimetière.  25 coups de mortiers.

11H42             BO signale 4 chars venant de Fouron et se dirigeant vers Warsage.

                        10 coups de 75 sur démolitions du pont .

Des chars ralentissent et d’autres les dépassent, d’autres rebroussent chemin.

                        Un cavalier ennemi est sous le feu des MI du B3 vers 3 cheminées.

 12H02             B3 signale pièces d’artillerie se dirigeant vers la ferme à droite des 3 cheminées en regardant vers Aubel, elle vient du Sart.

                        Ordre aux 75 d’ouvrir le feu  « OEA fus.i » 50 coups.

                        Le tir est bon, désordre chez l’ennemi.

                        Observateur à la lucarne de cette ferme, tir de 10 coups  de 75.

L’artillerie ennemie quitte la ferme et se replie vers l’Appelboom sous le feu des MI.

 12H27             C3 signale des fantassins venant des ruines des 3 cheminées qui se dirigent vers le fort.

                        Tir des MI et du 47mm du C3 (OEA. I.) sur fantassins.

Colonne infanterie se dirige vers 3 cheminées, tir progressif et régressif de B2.

 12H43             Appareil de percussion du canon de la B2 se cale.

                        MI du B3 tirent sur 3 cheminées.

                        C3 tire sur infanterie 25 coups de 47mm sur même endroit.

                        Coupole B1 dépannée.

 12H50             Coupole B2 dépannée et reprend tir sur 3 cheminées.

                        Colonne infanterie dispersée, on ne voit plus rien.

 12H59             Battice (HJG) signale important charroi venant de Knuppelstok (St-Jean-Sart) et se dirige vers le fort par le château de Sart. Battice ne peut tirer.

                        Chars et autos viennent de dépasser Knuppelstok, taches blanches.

                        Ordre à la B2 de tirer 20 coups.

13H25             MI tirent sur des hommes coupant barbelés du fort.

                        MI tirent sur 3 cheminées (25 g. )

 13H30             Message HJO.

                        Demande situation actuelle et état du fort.

                        Ouvrir le feu sur tout objectif qui se présente.

                        Fort cité à ordre journalier de l’armée. Citation à l’ordre de l’armée demandé.

                        Réponse du fort :

                        Coupole B1 a eu ses pièces hors service, une pièce à été retirée de la B2 et placée à la B1.

                        Mdl. Idon, spécialiste du matériel déclare qu’aucune des pièces de la B2 n’a été placée à la B1.

                        Cloche MI de la B2 hors service, la MI remplacée par FM.

                        Cloche FM du bloc mortier percée.

                        Canon de 47mm du bloc C3 remplacé par FM du fond (défense couloir C3).

                        Mdl. Idon spécialiste en matériel déclare :

                        Un canon de 47 du C3 a été mis hors service par un coup d’embrasure, il s’agit du 47 tirant sur trois cheminées, le 47 a été remplacé par un FM, je suis parvenu à réparer le canon et il a été remis en place le 15 à 19H50. (ne rentrait plus en batterie).

                        Confirmé par brigadier Goffart qui travaillait avec Mdl. Idon.

                        Le commandant déclare que le canon E31 du C3 est touché et le Mdl.

                        Deckers tire au FM à travers le tube sur l’ennemi qui se prépare à l’assaut.

 13H51             Tir sur un homme coupant barbelés.

                        PAK 37 tire de la direction 1032 , direction du bois, gêne beaucoup C3.

                        Tir de 25 coups de mortier sur ce canon.

                        B1 signale qu’il est sous le feu de 88mm, lunettes de tir détruites.

                        Mdl. Idon, spécialiste du matériel déclare : Un coup d’embrasure a détruit les lunettes de visée de la coupole 1,  les lunettes de rechange ont été mises en place.

                        Pièces ennemies repérées par BM qui ouvre le feu de 5O coups, ordre de tirer lentement pour pouvoir observer effet des tirs.  

 14H18             Battice demande d’observer ses tirs à 500 mètres au nord du bois de Canelle, à 1km des trois cheminées. B2 observe sans résultats.

14H37             BO signale 3 canons lourds tirés par chevaux entre Warsage et Berneau se dirigeant vers Fouron, quittent la route vers le chemin de fer, suivent le chemin de fer.

                        Ordre à officier de tir de tirer 50 coups de 75 en tir rapide immédiatement sur ces canons au point de passage sous la voie.

 1’4h09         Troupes en marche sur route Berneau-Warsage, tir du BM sur ces troupes (demande HQO)

                        Cloche sud bloc P signale mitrailleuse tirant sur le bloc P et sur C3.

                        Tire très près, probablement de la haie prolongeant le mur du bloc P.

                        Tir progressif de B2, 4 coups fusant, mitrailleuse se tait.

 15H30             Battice signale colonne de camions passant à Hagelstein, Gensleibloem.

Tir d’interdiction sur Hagelstein de 50 coups, ne semblent pas être sorti d’Aubel.

 15H50             Cloche bloc P signale bombardement par gros calibre atteint les abords du fort jusqu’aux ruines de la maison Rosalie, tir semble venir de Richelle.

Renseignements communiqués à Evegnée, provenance des tirs de Richelle, villa clochette.

                        Un mortier d’infanterie s’est installé dans le cimetière.

                        Demande à Battice de tirer sur cimetière Aubin.

16H00             Bombardement devient de plus en plus intense, tir réglé et progressif vers les coupoles.

Lueurs de départ repérées entre Berneau et Fouron-le-comte aux 3  sapins.

Une coupole de 75 ouvre le feu immédiatement, le tir est bon, violente explosion avec grosse fumée noire, probabement un caisson de munitions touché (50 coups OEA.i.)

16H27             Communiqué à Battice que des obusiers tirent en x247380, 159850z = 100.

                        Tir de Neufchateau semble efficace.

                        Objectif se déplace de 2 km en arrière des sapins, 56 ge. des sapins.

                        6 avions survolent le fort et passent au dessus du P.

                        P signale 20 bombardiers se dirigeant vers le fort.

16H45             Coupole B1 violemment bombardée par 88mm direction probable des 3 cheminées.

16H51             Auto blindées, camions et motos se dirigent vers Warsage près de l’arbre notre dame.

                        Demande d’interdiction sur Warsage à HQD.

17H06             Tir sur grosse batterie : 246100-160400, carré 100/100.

Battice signale que l’on tir de la région Val Dieu-Neufchateau, demande de faire tirer un autre fort avec ses grosses pièces.

PO O352 signale quelques camions se dirigeant vers Berneau, venant de Fouron.

17H54             Bombardement du fort intense.

Bloc P signale lueurs de départ route de Mortroux-Bombaye près de NV19 ( ?).

                        50 coups de mortier sur cette section.

18H08             P signale camion direction Dalhem.

O signale colonne de camions venant de Berneau et se dirigeant vers Fouron.

                        Interdiction de 25 coups sur entrée de Fouron.

18H40             Un avion survole le fort à basse altitude, il est pris sous le feu des FM du

                        bloc P.

                        Un Dornier se dirige vers Fouron.

HQD demande si le bombardement sur le fort continue, répondons moins intense.

                        9 avions trimoteurs vers la Hollande.

                        Obus passent au- dessus de Visé, signalé par bloc P.

19H41             Cloche B3 signale des vaches sur le glacis, barbelés ont été coupés.

                        Allemands chargent dans des camions près du premier abris.

                        Ordre à la B2 de tirer 25 coups immédiatement sur cet abri.

20H00             Message à HQD (PFL II).

                        Situation bonne, accalmie pour l’instant, 4 à 500 coups tirés (HJQ).

B2 signale que le bombardement a produit une brèche dans le réseau de tétraèdres, glacis I, II.  Ordre à une corvée d’y placer des mines dès que la nuit tombera.

                        Corvée avec adjudant Cloos et lieutenant Luyssen.

Demande à Battice tir de neutralisation sur ruines des baraquements et dans bois de Canelle.

Ordre aux coupoles de vérifier exactitude de directions pour repérage sur clocher de Julémont lors des accalmies.

Vérifier également freins de recul.

Ordre au mortier W de tirer 50 coups sur ruines des baraquements.

20H23             B2 ouvre le feu  sur une batterie, encadrée mais pas touchée.

Ordre à partir de ce jour d’exécuter tirs en série par mortiers sur les 3 glacis,

30 coups par heure. Les MI enverrons une rafale toutes les 10 minutes  en variant l’horaire. Les coupoles feront des tirs en série de boites à balles.

20H40             Bloc O signale des lueurs direction Eben rive gauche du canal Albert, lueurs d’artillerie étendues. Renseignement communiqué au groupe.

22H30             Tir de chaque mortier sur chaque front, 10 bombes par mortier.

Tir par ricrochet des 47 contre mur de contre escarpe pour faire éclater obus sur centre du massif où l’ennemi pourrait se mettre à l’abri dans espace mort niveau B3. 5 coups.

Casemate fait un tir progressif le long de la route vers P jusqu’aux premières maisons d’Aubin. ( C3 ).

Mdl. Bontemps affecté au bloc relate qu’au plus fort de la bagarre des draps trempés d’eau refroidissaient les chemises des mortiers, l’équipe tirait cinq bombes, laissait le mortier ouvert pour entendre successivement l’éclatement des coups.

23H00             Tir des deux coupoles sur la ferme de la pointe nord sur mortier d’infanterie en action.

                        25 coups de 75 et 50 coups de mortier 81mm.

                        B3 signale lueurs d’une batterie gisement 4310, à repérer.

                        Lueurs d’incendie en 4340.

23H50             Bloc P signale que deux postes ennemis correspondent par fusées, orée du bois près de la ferme Mouderie.

                        Tir en série des mortiers, 30 coups sur l’objectif.

Lien Permanent pour cet article : http://fort-aubin-neufchateau.be/fr/2013/05/dimanche-12-mai-1940/