16 mai1940 déluge de fer

comparatif entrée
JEUDI 16 MAI 1940

 

 

00H00                         Tir de protection de 50 boites à balles de B2.

Cloche N du bloc O signale phares direction NV2.

 

 

00H50             Tirs de protection :

02H15             15 coups          BM

25 BB              B2

15 coups          BM

 

 

06H00                         RAS Jusque 06H00.

Cloche Ge. de la B2 signale que la ferme à droite au niveau des 3 cheminées a ses volets fermés, hier ils étaient ouverts.

 

 

06H57             Cloche 21 du B2 sous le feu de PAK 37mm, le tir semble venir de la ferme des trois cheminées à droite.

Tir de 10 coups de 75mm au but. Le tir cesse sur B2.

 

 

09H30                         Calme jusque maintenant, excepté survol du fort par avions.

Tir d’interdiction sur Fouron-st-Martin de 50 coups de mortiers.

 

 

10H15             Poste observation NV5 encerclé et sans munitions, cesse le combat.

Je fais mes adieux à l’équipage en le félicitant pour sa bravoure.

 

 

10H55             Message au II RFL :

Situation calme à 10H00.

Groupes de combat repoussés, bombardement supportable.

Au total, 6658 coups tirés sur objectifs.

11H00             Ordre du colonel Modart : commandant des forts de résistez jusqu’au bout.

Bloc P signale que les PO NV17 et NV18 sont occupés par l’ennemi en nombre.

 

 

11H44             Bloc P signale 6 parlementaires à la grille, 3 allemands avec otages.

Commandant demande de libérer otages, ce qui est fait.

 

Le docteur Maréchal qui accompagne le Cdt. va chercher les deux officiers allemand, un colonel et un capitaine et les amènent yeux bandés au commandant dans le bloc P.

 

Le colonel allemand s’adresse au Cdt. en ces termes :

Capitaine d’Ardenne, vous avez bien fait votre devoir mais par humanité pour votre garnison, je vous demande la reddition de l’ouvrage, vos efforts bien que magnifiques sont inutiles.

Je vous donne une heure pour réfléchir, et si vous acceptez, hissez un drapeau blanc à la coupole.

 

Réponse :

Monsieur l’officier, comme moi vous êtes officier et vous savez donc qu’un officier n’a qu’une parole. J’ai donné la mienne de résister jusqu’à épuisement de mes moyens, donc ma réponse est non !

Il ne me faut pas une heure de réflexion, je refuse de me rendre !

 

Réponse du colonel allemand :

Je vous comprends et permettez-moi de vous tendre la main.

Poignée de main entre les deux officiers.

 

 

12H18                         Le fort s’attend à être bombardé suite au refus de se rendre.

Ordre aux pièces de n’ouvrir le feu que sur ordre.

MI et FM de fossés continuent leur mission.

Ennemi va probablement faire une trève d’une heure.

 

 

13H18             Ordre à tous les postes de combat de reprendre les missions normales.

Lors des bombardements descendre à l’étage inférieur, ne laisser que guetteurs et observateurs en place.

Eclipser coupoles en cas de bombardement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

13H25             Bloc O signale que un camion suivi d’un petit véhicule et de 20 personnes avance péniblement de Berneau vers Warsage.

Message au II RFL :

Parlementaires ont demandé reddition honorable de l’ouvrage, ai répondu, défendrai ouvrage jusqu’à épuisement. Réponse : approuvé et admiré.

Contrôle vigilance des PO, rien à signaler.

Cloche 2 de la tourelle B1 signale 7 avions bombardant le fort, pas de dégâts .

 

 

15H30             Tir d’interdiction sur carrefour Moudrerie, 50 coups de 75.  Retardé par bombardement.

Tir d’interdiction sur Fouron-st-Martin, 50 coups de mortier.

 

 

15H35             Schneider témoigne qu’il a débloqué avec le Mdl Kerf la MI gauche du bloc B3 touchée par tir d’artillerie, la cloche a ensuite continué son tir sur C2.

 

 

16H14             B3 signale que la cour de la ferme Moudrerie est pleine de chevaux.

Tir de 25 coups de 75 entre carrefour et ferme.

Cloche 12 de la tourelle B1 signale survol du fort par 3 bombardiers.

Cloche S du bloc P signale bombardement léger du fort par 8 avions, altitude de 300 m.

12 avions venant d’Eben non identifiés se dirigent vers l’Est.

Tir coiffant sur ferme Moudrerie terminé.

 

 

16H30             Reprise du tir sur ferme Moudrerie, 25 coups.

Groupe de fantassins et 2 cavaliers (officiers) se dirigent vers abri de l’arbre.

Tir de 25 coups de 75 et de 25 coups de mortier sur carrefour de Warsage, route de Val Dieu. Fantassins se dispersent.

 

 

17H45             Bloc P signale une pièce d’artilerie à l’arbre ND. se dirigeant vers Mortroux.

Fantassins s’avancent de Bombaye vers NV17 et NV18.

Tir fusant de 25 coups à vue directe.

 

 

18H12             Bloc O signale avions survolant le fort.

Bloc P signale concentration d’infanterie dans Bombaye.

Tir immédiat de harcèlement sur Bombaye de 100 coups de 75.

 

 

 

 

 

19H10             Nombreux tirs à vue directe, troupes d’infanterie dispersées à Bombaye et abris NV.

Tout va bien, 7854 coups tirés. (message au II RFL).

Cloche N du bloc P signale 10 avions venant de Liège survolent le fort venant de Lixhe.

 

 

20H05             Cloche MI de la tourelle B2 signale que la fenêtre droite de la ferme Scheur à droite des 3 cheminées est ouverte, un objet luisant de forme sphérique à moitié caché par les arbres, on dirait un petit phare.  Les volets du premier étage ont changé depuis le dernier bombardement. Coordonnées g : 2282.

B2 tire 25 coups sur la ferme, 10 coups au but observés dans la poussière.

 

 

21H30             Tir d’interdiction sur carrefour Mouland et carrefour Witthuis, 50 coups par objectif.

Communications fonctionnent toujours avec Battice .

BM tire 75 coups sur glacis.

 

 

23H00             Tir d’interdiction sur passages obligés, 5O coups 75mm.

Ligne avec Battice fonctionne toujours.

MN19 ne répond plus.

Tir de protection des glacis et fosssés, 50 coups de 75mm, 30 coups de 47mm, 50 coups de 81mm.

 

 

23H30             Tir de protection sur bloc O par 25 coups de mortier.

Tir de protection des glacis par B1, utilisation d’obus E à la place des boites à balles en charge IV, 50 coups en tour d’horizon.

 

 

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://fort-aubin-neufchateau.be/fr/2013/05/16-mai1940-deluge-de-fer/