«

»

Mai 13

Imprimer ceci Article

13 Mai 1940 12H00 à 00h00

12H06        Bloc P signale colonne ennemie, traversant Bombaye vers Warsage, se dirige vers frontière Hollandaise en traversant route Berneau-Warsage, il-a des camions en remorque.
Ordre aux 75 de tirer 50 coups sur cette colonne.

12H25        Un char se déplace de Warsage vers Berneau.
O signale également 2 chars au pont de chemin de fer de Warsage, trop tard pour tirer.
Cdt du II RFL demande situation.

12H40        B2 signale un motocycliste aux 3 cheminées, la MI à tiré et il s’est dissimulé dans les ruines.

13H55        Char sur route de Bombaye vers Warsage, ordre aux 75 d’interdire carrefour de Warsage,     25 coups de 75mm.
Le char est touché, tourne sur place, probablement endommagé.
Il repart lentement vers Berneau, reprise du tir à 100 mètres du carrefour. 25 coups.
Char bien encadré, reste sur place.
NV5 ne répond plus.

14H31    Camion sur route Bombaye-Mortroux, 50 coups de mortiers sur carrefour des collines,
Concentration de troupes à Bombaye, tir de harcèlement de 100 coups aux 75mm.
Avion survole le fort à 1000m.
Au II RFL,  situation très bonne et calme pour le moment, matériel bien réparé.
Bombardement du fort a été violent, assaut ennemi repoussé, batterie lourde au nord.
De Dalhem 57-66 pas    encore exactement repérée. Liaison avec Battice fonctionne bien.
II RFL accuse réception.

15H36        Le tir de harcellement sur Bombaye à donné de bons résultats, camions se sont sauvés.
Reprise du tir, 50 coups sur Bombaye.

16H00        C1 signale obus non explosé à quelques mètres de ses embrasures, environs 150mm.
Ordre aux mortiers de battre carrefour de Warsage à Aubin, 25 coups.

16H36        II concentration de feu sur batterie 57-66 .
Reprise du bombardement sur le fort.

17H26        P signale nombreux camions à vive allure sur route Bombaye-Mortroux, direction Mortroux. Reprise du tir des mortiers sur cet endroit et sur route Dalhem-Val Dieu.
50 coups fusée i.

18H40        Bloc O signale que Mauhin est bombardé par gros calibres, tirs dans vallée de la Meuse côté de Richelle, gros nuages noirs.

18H54        Bloc P signale bombardement violent dans la campagne de Richelle, fumées masquent complètement arrière plan.
Lueurs de départ de Dalhem, 60 à droite clocher de Richelle, gisement 4498-4515.
PC ennemi s’installe à la ferme Smeets à Fouron-le-comte. B1 tire 25 coups.

20H15    Fantassins signalés sur château Regnoul. 25 coups de mortier sur cet endroit.
Message au II RFL.
Très bon moral, béton résiste bien, 4845 coups tirés, fort bombardé par 150 et 220.
P signale 3 bombardiers à 500 m d’altitude au dessus de Warsage, direction S0. NE.

20H45        Ordre au mortier nord de tirer 50 coups sur carrefour Fouron-st-Martin où un passage de troupe est signalé.

21H07        Lueurs de départ sur terre-plein gare de Remensdael. 100 coups de 75 sur cet endroit.
Antenne d’émission coupée par bombardement, signalé à Battice pour qu’il prévienne le commandement, réparerons dès que situation sera plus calme.

21H52        Tir de MI dans cimetière et derrière le mur du P.
Ordre aux 75 et au C3 de tirer 25 coups sur ces endroits.

22H00        Tir de 10 coups de mortier sur bois de Winnerotte.
Antenne réparée, félicitations au personnel. Condensateur remplacé sur émetteur.
Essais d’émission et signalé à Battice que tout fonctionne.

Le commandant précise que le Sgt. Elias répare l’antenne sous le feu de
l’ennemi.

22H12        Fusée blanche au dessus de B3.
Tir de boites à balles en série de couverture de l’ouvrage.

22H45        Tir i 601 de 10 coups coupole B2.
Tir des mortiers aux abords de P au niveau de la Haie où des MI prennent les cloches pour cibles.

23H20        Tirs en série des MI et FM sur chaque front en protection.
BM signale dans les campagnes de Warsage deux projecteurs AA situés entre église et Gare de Warsage, se déplacent.
Tir de ratissage des abords de l’ouvrage par mortiers.

23H00        BO signale des phares dans le lointain par dessus le B3.
MI ennemie se trouvant dans les haies au niveau du mur du P tirent sur fort.
10 coups de mortiers sur la haie, les MI se taisent.

23H50        Bloc mortier répare ses dégâts suite aux bombardements, cloche défoncée à une embrasure, placement d’une plaque blindée avec petite fermeture exécutée par Idon.

Mdl. Idon spécialiste du matériel, déclare :
Un incident s’est produit au bloc mortier, une flamme est entrée dans le bloc au niveau du mortier ouest venant probablement d’un éclatement d’obus à l’extérieur.
L’équipage du bloc a quitté son poste, je suis allé voir, un clapet était arraché près du mortier ouest mais le matériel était en état de tir, l’équipage a repris ses postes.
Un second incident s’est produit à la cloche d’observation qui a été percée, nous avons obstrué l’ouverture comme nous pouvions.

Le brigadier Nibus Mathieu déclare qu’il a refusé d’occuper la cloche qui était prise comme cible, il relate une panique au BM suite à des flammes et fumées ayant pénétrés le bloc, après inspection du bloc par le Mdl. Idon, le Cdt. aurait donné l’ordre formel de réoccuper le bloc, l’équipage se trouvait au pied de l’escalier.

Suite 23H50 :
Témoignage du brigadier Goffart Jean, spécialiste du matériel :
L’équipe des servants a cru que le bloc était touché, il y a eu un peu de panique, un homme s’est blessé en partant. Je suis monté avec le Mdl. Idon et le Lt. Luyssen, les mortiers étaient intacts, nous avons tiré quelques bombes et l’équipage est revenu.
Un hublot de la cloche avait été touché et ne pouvait plus être remis en place, un obus de 88 était entré par ce hublot et a éclaté dans la cloche au moment ou le Mdl Awouters l’évacuait et se trouvait au pied de celle-ci, la cloche a encore été souvent atteinte par la suite, elle n’était plus occupée lors des bombardements.

Le chef du BM relate une embrasure emportée par un 88, elle est réparée mais les appareils de pointage sont détruits.

Tir de 5 coups de 47mm dans chaque fossé et de 10 coups le long du P.

Lien Permanent pour cet article : http://fort-aubin-neufchateau.be/fr/2013/05/13-mai-1940-12h00-a-00h00/