11 Mai 1940 00h00 à 9h00

SAMEDI 11 MAI 1940.

 

0H05               MI tirent des ruines de la maison Rosalie côté bloc P.

                        MI du fort répliquent, tir ennemi cesse.

01H00             Lumières mobiles sur les glacis signalées par B3 qui entend des coups de marteau dans le béton et le signale au bloc C2.

            .           Déclenchement de tirs en série des tourelles et tirs des MI et FM de

                        défense fossés.

                        Les bruits et lumières disparaissent.

 01H30             Brigadier Demain en patrouille rentre du PO. NV2. Il signale que des batteries allemandes sont établies en cercle depuis Bombaye jusqu’à Fouron-St-Martin.

                         Le Cdt. raconte que la patrouille du brigadier Demain est rentrée au fort

                        Après passage par NV2, patrouille, repart, brigadier tué au combat.

Il n’a plus été possible par la suite de dépasser les barbelés, le fort étant étroitement investi.

Certaines patrouilles doivent repousser l’ennemi pour rentrer au fort ramenant parfois du matériel ennemi en preuve de contact avec celui-ci.

PC du groupe est au fort de Pontisse.

PC du chef de groupe est au fort de Flémalle.

                        Bulletin météo.

                        II RFL  demande situation par radio.

 02H58             NV2 ne répond plus. Patrouille envoyée ne peut passer les lignes .

                        Bulletin météo.

       03H52             Centrale téléphonique (brg. Rion) signale que l’ennemi à probablement branché une ligne en dérivation pour écouter nos communications.

                        Les communications se feront désormais en Wallon local.

 04H30             Cloche MI gauche du B1 a sa fenêtre de visée brisée (sniper). Signale des tués sur glacis.

                        Bloc mortier signale 20 avions.

 04H36             Tir d’interdiction de 50 coups sur destructions de Warsage (passages obligés).

 05H07             De nombreux avions piquent sur le fort et lancent des bombes de gros calibre.

                        Eclipser immédiatement les coupoles et suspendre les tirs en cours.

Explosions ressenties sont violentes, on a l’impression que le sol est secoué comme si l’on était en présence d’un gros marteau pilon dans une usine métallurgique.

 05H09             MN11 attaqué par infanterie.

Ordre à une coupole de tirer 20 coups de tir de protection contre cet abri. (20 OEA. Fus.i.)

MN11 signale un tué (Nyssen) dans la cloche d’observation. Le sous-officier reste en observation avec le cadavre à côté de lui. Il a toutes les peines du monde pour le laisser descendre car la trappe d’accès à la cloche s’ouvre vers le haut.

Attaque contre le poste MN11 est bloquée, ennemi reflue sur ses positions.

 05H27             Nouvelle attaque sur MN11.

                        20 coups de tir de protection sur le PO. Ennemi reflue.

 06H08             Message du PO. MN11.

                        Ennemi occupe ferme près du PO. Tirent sur cloche du PO.

                        Fort tire 20 OEA fus.i. sur la ferme et 10 obus CR.

 06H45             Bloc P. signale MI en action dans le ravin qui longe le mur du bloc et la haie.

Ordre aux mortiers de tirer immédiatement sur cette zone, 15 coups autorisés.

                        Les coups tombent bien.

                        Ordre à casemate de 47mm de soutenir ce tir, 10 coups de OEA fus.i.

                        Les MI ennemies se taisent.

Survol du fort par avions, MICA ouvrent le feu mais leur situation devient intenable, ils sont pris sous le feu de MI ennemies venant de la direction Affnay.

                        Reprise du tir de 10 coups de 47mm sur les abords du bloc P.

MN11 ne répond plus, a bien rempli sa mission.

Tir de protection sur ce PO. a été de 120 coups de 75mm sur indications du PO.

 07H10             NV2 et NV5 toujours en communication avec l’ouvrage.

NV5 subit tir de MI à environs 300 mètres direction du clocher de Warsage.

07H15             Objectif repéré par le fort qui tire 25 coups d 75mm en protection du PO.

Unité ennemie se dirige vers 3 cheminées. Les MI du B3 liquident le problème.

 08H31             Fort violemment bombardé par batterie dans le ravin du chemin de Appelboom à st-Jean-Sart.

Tir de Battice est demandé sur cet objectif, coupoles de Neufchâteau restant éclipsées suite à ce bombardement.

Lt. Luyssen raconte :     Alternance de tir d’artillerie et tentative d’approche des glacis par petits groupes tirant au PM vers les lunettes et périscopes, l’intervention de Battice nous a fortement aidé.

 08H55             Battice ouvre le feu sur cette batterie, une des pièces est touchée et retournée, l’ennemi transporte blessés et morts, déplace ses pièces en désordre.

Lien Permanent pour cet article : http://fort-aubin-neufchateau.be/fr/2011/05/11-mai-1940-00h00-a-9h00/